Image

Because It’s the First Time 처음이라서

Publié par Nikilann
relu et corrigé par Han Ga In

L’histoire

Yoon Tae Ho ne sait pas quoi faire de sa vie. Il est riche. Il a des amis qu’il aime. Mais il n’a pas de rêve. Il n’est pas amoureux. Du moins, c’est ce dont il se persuade… Sa meilleure amie, Han Song Yi a tout perdu à la mort de son père. Une vie aisée, une famille stable… Mais elle y a gagné Yoon Tae Ho, un ami sur lequel elle peut toujours compter. Quant à l’amour… elle a toujours rêvé du meilleur ami de Tae Ho, Ji Ahn. Avec un père irresponsable qui s’endette à n’en plus finir, Seo Ji Ahn est trop sérieux pour son âge. Il cumule les petits jobs pour joindre les deux bouts. Lorsque l’on est déjà endetté à 20 ans, a-t-on le temps d’aimer ?
Because it’s the First Time raconte leur histoire. Celle d’une amitié indéfectible et de premiers amours.


La fiche

Because_It's_The_First_Time-p1

Période de diffusion : 7 octobre – 25 novembre 2015
Episodes : 8 (50 min)
Genre : Romance, Amitié, Comédie, Drame

Casting :
Min Ho as Yoon Tae Ho
Park So Dam as Han Song Yi
Kim Min Jae as Seo Ji Ahn
Jeong Eugene as Ryo Se Hyun
Lee Yi Kyung as Choi Hoon
Cho Hye Jung as Ho Ga Rin


La note

9/10


L’avis

Quelle adorable surprise ! Je ne pensais pas du tout regarder Because it’s the First Time. Entre le casting (qui je le pensais, laissait à déplorer) et le résumé plus que banal, le drama n’avait que ses petites bandes-annonces pour donner envie.
Et puis les éloges ont commencé à affluer dans la tagboard pour ce mini-drama de 8 épisodes.

Et bien c’était du bonheur en bouteille. L’histoire est sans prétention, légère. Les personnages nous embarquent avec eux. On n’a pas l’impression d’être dans un drama (et c’est bien rare à Dramaland, surtout lorsque le casting aligne autant d’idoles). On a l’impression d’être dans la vraie vie. Avec des vrais gens. Qui ont des émotions qu’ils ne contrôlent pas. Qui ont des coups de gueules. Où tout n’est pas tout noir ou tout blanc. Où tout est compliqué tout en étant très simple.

Il n’y a pas de caricatures, ni de rebondissements prévisibles dans le scénario. Les retournements de situation sont amenés avec brio : sans qu’on les attende. (Encore une fois… rare à Dramaland ^^) Et bon sang, la fin, je ne l’avais pas vue venir.

En somme, Because it’s the First Time est un drama qui vaut le détour et si vous n’êtes pas encore convaincus, laissez-moi vous parler du casting.

p1a03l9vmk2erhni1alh600vnm2

Je connaissais Min Ho, l’idole du groupe très connu des SHINee. Et pour cause, je l’avais vu dans To The Beautiful You. En gros, j’en avais pensé qu’il ne s’en sortait pas trop mal quand il était tout seul. En revanche dès qu’il était face à ses partenaires de jeu et notamment sa dulcinée (c’est à dire… souvent), c’était la ****** de catastrophe. Et bien il s’avère qu’en fait, tout ça, c’était la faute de Choi Seol Ri, l’actrice qui jouait avec lui dans le drama. Bon, elle ne sait pas jouer, ce n’est pas une nouvelle. Mais elle joue tellement mal qu’elle est capable de pousser un autre acteur à jouer aussi mal qu’elle ! Non pas que Min Ho soit l’acteur de l’année mais il est loin d’être aussi mauvais que j’avais pu le penser !

Il est même plutôt mignon dans le rôle de Tae Ho. J’ai beaucoup aimé ce garçon qui se sent coupable d’être riche, de ne pas avoir de rêves, de ne pas être fou d’amour. [SPOIL] D’ailleurs mention spéciale à ce caméo de Yoona complètement décomplexé. Hahaha [/SPOIL] Tae Ho rêve de ressentir quelque chose de fort, rêve d’être transporté. Mais il n’y arrive pas. C’est une quête qui peut sembler presque sans importance à côté des problèmes plus graves des autres personnages. Et pourtant… c’est le personnage avec lequel je me suis identifiée le plus facilement. Probablement parce que tout va bien dans ma vie et lorsque je peux voir des gens qui vont mal, j’ai ce petit moment d’égoïsme où je me sens coupable d’aller mieux qu’eux. C’est très humain, cette quête de but. C’est d’ailleurs pour cela que je n’en ai que plus aimé la fin.

Cela ne fait pas longtemps que Park So Dam est sous la lumière des projecteurs. En tout cas, 2015 était son année. Avec tous les projets qu’elle a pu faire et les quelques prix qu’elle a obtenus, elle est l’actrice en vogue. Je l’ai trouvée très bien, très juste. Dans une grande simplicité, elle arrive à faire comprendre Song Yi même dans les moments les moins clairs. [SPOIL] Pas un seul moment je ne me suis dit qu’elle était amoureuse de Tae Ho. Pas un moment. Elle joue très bien la différence entre amitié et amour. Et mine de rien, ça n’est pas si simple quand une amitié aussi fusionnelle est montrée à l’écran. [/SPOIL] Je n’avais aucun mal à l’imaginer comme la « fille de la porte d’à-côté ». Elle incarnait Song Yi sans complexes. Encore une fois : avec simplicité.

mug_obj_143883139192192406

L’autre élément du casting qui me faisait peur était Kim Min Jae (le 4e en partant de la gauche). Après avoir jeté un coup d’oeil à sa filmographie complète, je réalise que j’ai vu tous ses dramas. Persevere, Goo Hae Ra, dans lequel il jouait un immonde petit abruti. The Producers, où il jouait un caméo complètement oubliable. Twenty Again, où il jouait le fils un peu relou – mais pas tant que ça en fait – de notre adorable héroïne. Bref, des rôles qui n’étaient ni éclatants ni particulièrement flatteurs pour lui. J’ai toujours eu la sensation qu’il était bloqué dans une image d’idole – au point que j’ai toujours été persuadée qu’il était membre d’un boys band alors que non, c’est juste un acteur.

Ce n’est plus le cas dans Because it’s the first Time. Ji Ahn est un personnage vraiment très intéressant. Il a deux-trois scènes très marquantes que j’ai adorées. [SPOIL] La scène où il pleure notamment. Cet abandon à la vue de tous… cela montrait à quel point il leur faisait confiance. Et avait perdu tout contrôle de lui-même. [/SPOIL] J’ai juste regretté qu’il soit autant au second plan. C’est un peu bizarre de dire ça pour un personnage principal. Mais c’est vraiment la sensation que j’ai eue. Il était moins développé que les autres. Peut-être parce qu’il fallait moins de temps pour le comprendre. Ses conflits intérieurs étaient simples. Il a l’une des histoires les plus compliquées, mais elle est aussi celle dont nous sommes le plus familiers, nous fervents adorateurs de dramas. Du coup… autant se concentrer sur les autres. C’était loin d’être un mauvais choix.

2015100218075485057-540x675 (1).jpg

J’ai adoré Hoon (Lee Yi Kyung) et Ga In (Cho Hye Jung). Difficile de les dissocier. Comme le dit Tae Ho, « ils vont par paire ». Leur amitié est touchante. Leur soutien inconditionnel l’un envers l’autre aussi. Bizarrement, alors qu’elles sont les moins développées, ce sont eux qui ont les histoires les plus tristes. Mais aussi les plus touchantes. [SPOIL] L’histoire de la « folie » de Ga In, l’histoire de Hoon qui n’arrive pas à se faire accepter de ses parents. Et puis l’amour de Hoon qui n’est pas retourné – pire, ignoré de Ga In. Ou l’amour sans espoir de Ga In pour Tae Ho. [/SPOIL] Je ne m’attendais pas à autant les apprécier, j’avais l’impression qu’ils étaient en recul par rapport au trio principal. Mais même avec moins de scènes, ils parviennent à transmettre tout autant d’émotions.

Ceci dit, la vraie histoire de ce drama, ce ne sont pas les romances. C’est l’amitié. L’amitié absolument infaillible entre ces cinq jeunes, un peu perdus, qui n’arrivent pas à trouver leur place dans le monde. Ils n’ont pas de place dans leur famille. Pas de place dans le monde du travail. Ils sont entre-deux. Ils se cherchent. Et comme tous les jeunes à vingt ans, ils ont l’impression de n’avoir que leurs amis sur qui compter.
C’est beau. Et comme concernant toutes les dimensions de ce drama, on éprouve des sentiments à la fois extrêmement simples et extrêmement complexes

f1308822752493656970

Le dernier personnage vraiment intéressant était Ryo Se Hyun (tout à gauche), jouée par Jeong Eugene. Je ne savais pas à quoi m’attendre de son personnage. Ni d’elle en tant qu’actrice. Elle est loin d’être extraordinaire, mais j’ai l’impression que dans ce drama, tout était tellement bien écrit, rythmé et court, qu’au final, être un acteur moyen était largement suffisant. J’ai adoré son réalisme et la relation qu’elle noue avec Tae Ho. [SPOIL] Leur scène finale est parfaite. [/SPOIL] Surtout la scène du téléphone, où Tae Ho explique ce que devrait être un premier amour. Je crois que c’est la première fois que j’entends une définition que je trouve juste de ce qu’est justement le premier amour. Un amour qui nous fait faire des choses pour la première fois. Nous fait devenir quelqu’un d’autre, parfois. Nous fait pleurer.

C’est peut-être un peu simplet, mais j’ai trouvé ça très réaliste. Parce que contrairement à ce qu’essaye toujours de nous faire croire Dramaland : un premier amour, c’est un amour révolu. Sans quoi ce n’est pas un premier amour.

Bref, j’espère que vous êtes convaincus. Un mini-drama à voir. C’est léger mais profond. C’est poétique mais réaliste. C’est enfantin mais adulte. J’ai tellement adoré ce groupe de cinq amis qui, une fois n’est pas coutume à Dramaland, passe son temps à se réunir sur le toit-terrasse du héros. Et oui ! Il faut croire que c’est le meilleur lieu pour filmer vu le nombre de personnages de dramas qui vivent sur les toits.

Enfin, pour finir et parce qu’il le vaut bien… Juung Kyung Hoooooo

Jung Kyung Ho
Et Yoon Hyun Min qui se marre derrière haha

En deux lignes

Les + L’histoire et la sensibilité de l’écriture

Les – Des acteurs peut-être un chouïa inexpérimentés


Votre avis ?

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Because It’s the First Time 처음이라서 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s