Les Rattrapages – Remember et Moorim School

Publié par Nikilann
Relu et corrigé par Chan Rin et Maaaki

Remember (War of Sons) : 7/10
Moorim School : 6/10


Remember (War of Sons) 리멤버 – 아들의 전쟁

Quel étrange drama. Le casting est exceptionnel. Yoo Seung Ho, Park Min Young, Park Sung Woong… On y compte même Nam Gung Min qui confirme définitivement son talent pour les rôles de psychopathes.

Tout ce beau monde démarre bien: les 5 premiers épisodes sont excellents. La tension, l’enquête, les relations entre les personnages… l’équilibre est à peu près trouvé et on ne s’ennuie pas. C’est après que les choses se gâtent.

Remember perd toute sa saveur. L’histoire est très intéressante et on se demande toujours qui va gagner, entre Jin Woo (notre gentil héros qui perd son extraordinaire mémoire), Dong Woo (le gentil avocat, qui en fait a été un peu méchant, mais n’est pas si méchant et est quand même un peu gentil) et Gyu Man (le méchant complètement taré qu’on adore détester). Le soucis est que Remember devient lourd, triste, et trop procédural. On passe notre temps entre le tribunal, le bureau de Jin Woo et le bureau de Gyu Man. Je me sentais presque claustrophobe dans ce petit univers où tout le monde se connait, se hait et se combat.

Mon plus grand regret, c’est la romance très très secondaire entre Yoo Seung Ho et Park Min Young. Les deux acteurs réunis, c’était un peu un rêve pour moi. Je les adore, je les ai déjà vu jouer et imaginer un couple qu’ils formeraient me donnait d’avance des petits papillons dans le ventre. Je savais que je ne pourrais qu’adorer leurs personnages, leur histoire…

D’une certaine façon, je n’avais pas tort. Jin Woo et In Ah ont une relation confiante. Ils se soutiennent l’un l’autre et leur complicité est énorme à l’écran. Ce qui est encore plus horrible pour moi : j’ai eu un bref aperçu, qui m’a confirmé que tout ce que j’espérais pouvait se produire… Sauf que ça ne s’est jamais produit.

L’histoire d’amour a lieu, mais elle est tellement légère ! L’enquête prend trop de place et dévore tout sur son passage. J’ai bien compris que le titre du drama était « War of sons » (La guerre des fils) et que le sujet principal n’était pas l’amour… mais bon. On ne fait pas un pairing pareil pour ensuite ne pas s’en servir.

Remember2
Preeettyy

Alors encore une fois, je comprends. On ne prend pas Park Sung Woong pour lui faire jouer un pauvre rôle secondaire. Et on ne choisit pas Nam Gung Min pour faire le méchant si c’est pour qu’il sorte juste deux phrases par épisode. D’ailleurs, il est le personnage le plus intéressant et le plus réussi. Nam Gyu Man m’a fascinée, horrifiée, révoltée pendant tout le drama. Il m’a aussi parfois fait franchement pitié. Je me suis beaucoup attachée à lui (et je me suis par conséquent posé beaucoup de questions sur ma santé mentale). Nam Gung Min n’a pas hésité à aller dans les extrêmes et le résultat en valait la peine.

Alors à la question : faut-il regarder Remember ou pas ? Je penche quand même pour le non. Le casting vaudrait presque qu’on se lance quand même mais l’écriture n’a jamais trouvé d’équilibre entre l’enquête et l’humain. Le drama est loin d’être mauvais, mais il est globalement ennuyeux et déprimant.


Moorim School 무림학교

Avant toute chose : aller jusqu’au bout de Moorim School a presque été de la torture. J’ai beaucoup, beaucoup zappé car la plupart des épisodes étaient insipides.

Alors pourquoi ai-je quand même tout regardé et garde maintenant un souvenir presque tendre de ce drama ?

  1. Moorim School a fait de son mieux. Avec un scénario et une écriture pareille, chapeau bas aux acteurs qui ont réussi à faire… quelque chose de leurs personnages.
  2. J’aime la magie. C’est la faute d’Harry Potter.
  3. Lee Hyun Woo. J’adore cet acteur. Il est capable d’insuffler de la vie et de la complexité dans des personnages en deux dimensions qui, joués par n’importe qui d’autre, auraient été nuls à mourir. (Cf. Wang Chi An joué par Hong Bin qui compte 3 expressions faciales.)
  4. Le côté international a rendu ce drama un peu différent. Les coréens ne sont pas les champions de la diversité et de l’ouverture d’esprit en ce qui concerne les étrangers dans l’industrie du divertissement. Au final les personnages du casting noir-américain/taiwano-coréen/allemand ne volaient pas bien haut – et même souvent très bas – mais ce n’était pas parce qu’ils étaient des caricatures d’étrangers ! C’était tout simplement parce qu’ils étaient des personnages secondaires chiants. Une légère différence qui vaut la peine d’être soulignée.
  5. Les effets spéciaux n’étaient pas trop cheap, contre toute attente !
  6. Jeong Yoo Jin. Je ne l’avais pas encore vue dans grand chose et toujours dans des rôles secondaires (Because it’s the First Time, Heard it Through the Grapevine). Bien que Moorim School ait globalement été un échec je trouve qu’elle a très bien tiré son épingle du jeu. Elle a été bonne actrice et dieu sait que bien jouer dans un mauvais drama est difficile !

Cela dit, Moorim School est quand même… une grosse bouse.

Moorim-School_1560x872_modified_1_.jpg
Photoshop.

La musique m’a agressé les oreilles, les adultes sont plus ridicules que des gamins de deux ans. Les secrets – gardés pour rien – m’ont vraiment énervée.

Encore que le pire restera pour moi la bromance. Elle n’avait AUCUN sens. Déjà, je n’ai jamais compris le premier conflit entre les deux héros. Il est infantile et tellement dérisoire que voir une « haine » aussi forte se fonder dessus n’est juste pas cohérent. Mauvais départ, donc : on débute sur pas mal d’épisodes où nos héros se détestent sans aucun fondement, ont des disputes interminables et on passe une heure a avoir envie de les museler pour qu’ils arrêtent – par pitié !

Et alors, lorsque l’amitié commence à naître… j’ai abandonné tout espoir de voir arriver la moindre logique dans cette histoire. Pendant tout le drama, on nous vend le lien hyper fort entre Shi Woo et Chi Ang qui se construit au fur et à mesure de scènes aux prétextes plus ridicules les uns que les autres. Or comme l’essentiel du drama consiste à savoir si l’amitié entre les deux va se construire / se briser / se maintenir… laissez-moi vous dire que ça manque de piquant.

Conclusion, Moorim School est très anecdotique. Ce n’est pas un bon drama et malgré une fin qui viendrait presque sauver les meubles (sa simplicité m’a même étonnée) nos oreilles et nos yeux resteront traumatisés par certaines scènes complètement ahurissantes (celle de la cuisine ou les combats wtf).

N’oublions pas l’incompétence sans limite de l’équipe professorale, plus occupée à s’occuper des histoires d’amour nulles plutôt que du bien être de ses élèves.

Publicités

11 réflexions au sujet de « Les Rattrapages – Remember et Moorim School »

  1. Salut,
    Moorim School a été une torture pour moi aussi; je me suis forcée à la finir malgré tout parce que je n’aime pas ne pas finir un drama TT. Pourtant c’est vrai que c’est dommage, le casting est pas mal, l’histoire est intéressante avec la magie et les sports mais la réalisation ainsi que la mise en scène n’a pas été bien réalisée pour moi.
    PS : J’ai vraiment aimé lire ton article, ils sont toujours intéressants ° = °

    J'aime

  2. Coucou ! Je suis moi aussi face à cette même perplexité face à Moorim. Je veux dire que, fondamentalement, le drama est bâclé, l’histoire aurait pu être passionnante mais c’est loupé, bon en gros le drama est assez nul. Mais pourtant je l’ai carrément dévoré, fini en une semaine, et j’en garde effectivement un souvenir tendre, avec la même impression que pour un nanar : c’est un film nul mais où l’équipe a l’air de tellement y croire qu’on ne peut pas le détester XD

    J'aime

    1. Haha, j’adore ! C’est ça, la team y croit à fond. Ils n’ont même pas pris ça à la rigolade, c’est pour ça que j’ai été surprise que ça soit quand même marrant de regarder le drama se planter. En général, quand l’équipe se prend au sérieux, ça devient juste ennuyeux et catastrophique au visionnage. Mais là non ^^
      Mystère mystère !
      Merci beaucoup pour ton avis !

      J'aime

  3. J’attendais de voir ta critique de Moorim et j’ai bien ri ! J’ai eu la même sensation, déjà sur la fin je faisais même plus des sauts de quelques secondes je passais des minutes entières. C’était laborieux oh mon dieu que c’était laborieux à finir pour moi haha, heureusement Lee Hyun Woo était là. Mais tout était ridicule à souhait, je me tapais des fou rires devant les méchants (peut-on faire encore plus cliché et plus non travaillé que ça?). C’était vraiment une bonne bouse, j’ai dû être possédée pour le finir. Je crois que j’étais vraiment trop curieuse de voir comment ils allaient terminer ce désastre et au final… la fin est le seul truc potable. Pour la bromance je crois que je vais même pas m’exprimer dessus, elle n’avait aucun sens et du coup il m’était impossible de m’y attacher.
    Mais c’est vrai, ça laisse presque un souvenir affectueux. Comme le dessin d’un enfant qu’on aurait pas envie de critiquer pour pas le vexer ^^

    J'aime

  4. Merci pour l’article je me suis demandée qu’est ce que vous en aviez penser ….
    et comme toi j’ai trouvé ce drama baclé, je l’ai terminé pour mon choucou lee hyun woo je pense que tt ceux qui commencé le drama l’on fini pour lui et aussi pour ce demander comment il allait finir car pendant tt le drama je voulais voir cette fameuse magie ce truc de malade qui allait relevé le drama mais je pense qu’ils ont coupé dessus vu qu’il merdait il devait avoir 20 episodes ou plus le coupé l’a rendu encore plus incompréhensible car la magie heuuuu elle avait disparu du moins yavait rien d’extraodinaire pour avoir une ecole inaccessible bloqué par un champs de magie. bref

    a oui les méchants ooooo ca ma fait pensé a nicky larson les méchant comiques qui servent a rien juste pour avoir des méchants. le complexe hyun bin pffff .
    ce que j’ai le plus aimé dans ce drama ce sont les 2 chansons chanté par lee hyun woo je l’ai adore .

    je regrette pas d’avoir regarder ce drama j’ai bcp rigolé mais ces tristes car je me dis que ce drama aurait pu mieux tourné.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s