The K2 더 케이투

Publié par Nikilann  

L’histoire

Je n’ai toujours pas compris le scénario de ce remake bizarre de Blanche-Neige. Mais tentons d’expliquer.

Choi Anna (Yoona) est envoyé à l’étranger après avoir assisté au suicide de sa mère. Prisonnière d’un couvent, elle cherche sans cesse à s’échapper, avant que sa belle mère (Song Yoon Ah) ne la capture et ne l’y renvoie. Jusqu’au jour où elle supplie un coréen dans le métro de l’aider. En fuite, Kim Jae Ha (Ji Chang Wook) ne va pas jusqu’au bout et finit pas l’abandonner alors qu’une voiture la ramène au couvent. 

Des mois plus tard, toutefois, les deux se retrouvent dans les plus improbables circonstances. 


e382bfe382a4e38388e383ab-99872

La fiche

Période de diffusion 23 septembre – 12 novembre 2016
Episodes 16 (60 min)
Genre Action, Romance, Drame, Thriller, Politique

Scénariste La même que pour Yong Pal. Fuyez.

Casting
Ji Chang Wook dans le rôle de Kim Je Ha
Yoona dans le rôle de Choi Anna
Song Yoon Ah dans le rôle de Choi Yoo Jin
Cho Seong Ha dans le rôle de Jang Se Joon


La note

6/10


L’avis

Il n’y a pas de mots pour exprimer ma frustration.

Haha, non plus sérieusement.

J’ai l’impression que les coréens n’arrivent pas à faire quelque chose d’à la fois esthétiquement beau et sensé avec un drama pré-produit. (J’espère que Legend of the Blue Sea me prouvera le contraire…)

The K2 est magnifique visuellement. Les scènes d’actions sont absolument splendides et Ji Chang Wook y est impeccable – rien à voir avec la production à l’arrache des scènes d’actions de Healer.

Le soucis ? Tout le reste. De la romance qui sort de nulle part à l’intrigue tirée par les cheveux, difficile de s’attacher à des personnages aussi incohérents. Je n’ai jamais compris ce qu’il se passait dans la tête de Jae Ha. Il n’avait aucune vraie substance à part être badass et romantique pendant les seize épisodes. Ça me fait mal aux doigts d’écrire ça sur Ji Chang Wook parce que j’adore cet acteur et il n’a pas été mauvais dans le drama, loin de là. Comment interpréter avec logique un personnage qui sautille de joie en voyant sa prisonnière échouer à cuisiner des ramens… mais est aussi capable de terrasser une pièce remplie d’agents secrets armés jusqu’aux dents ?

Ce n’était pas mieux du côté de YoonaAnna était un très beau personnage pendant les premiers épisodes. J’aurais aimé qu’on se dirige vers quelque chose de plus sensible et dramatique. Au final, en deux secondes après une nuit passée à discuter avec Jae Ha, elle devient super amicale avec toute la maisonnée comme si rien ne s’était passé ?

Mais vous savez quoi, je me suis arraché les cheveux pour rien pendant des heures. J’aurais du regarder le nom de la scénariste avant de me lancer. Car aux manettes… c’est la personne à l’origine de YONG PAL (!!) que nous avons à remercier pour ce fiasco !

ob_2c4e0d_the-k2-e05-161007-720p-next-mp4-001126
L.O.L.

Et oui ! Vous savez, ce drama où on a un héros qui donne son nom au drama, mais finalement, ce n’est pas lui le héros, mais en fait peut-être que si.

The K2 m’a donné exactement le même sentiment. Superbe réalisation, casting au top, un résumé prometteur… et bam. Ça part en sucette. [SPOIL] Même la dernière phrase du drama : « Quel est ton vrai nom Je Ha ? / Mon nom est… ». On sent le thème récurrent –«  [/SPOIL]

20160906_153835
Dignité

D’ailleurs, comme dans Yong Pal, le seul personnage intéressant est le second lead féminin. J’ai découvert Song Yoon Ah dans le rôle de Choi Yoo Jin. Quel charisme ! Jusqu’à ce que la fin détruise mes derniers espoirs qu’il y ait quelque chose de positif à dire de cette ample perte de temps…

Je ne vais pas m’attarder sur ce drama. Je l’ai trouvé mauvais – parce qu’il a nourri mes espérances et les a écrasées sous son pied consciencieusement pendant douze heures.

Conclusion ? Direction Healer !


En deux lignes

Les + Ji Chang Wook. Torse nu. Badass. Avec un chat. (et les scènes d’action)

Les – Le reste (absence de scénario cohérent, personnages incompréhensibles, etc etc)


Votre avis ?